Manifeste

Périphéries Centrales est un groupe de travail informel dédié à la réflexion, la réalisation et la visibilité de l’art et de la culture dans de multiples centres. Il s’engage pour l’amélioration des pratiques professionnelles, le développement régénérateur des territoires et la promotion de la démocratie culturelle. Il vise à influencer les politiques culturelles publiques.

Démocratie culturelle

Nous réaffirmons que les possibilités d’accès à la participation culturelle sont un droit. La démocratie culturelle est essentielle pour la qualité de la démocratie politique et, comme celle-ci, doit être universelle, plurielle, transparente et doit promouvoir l’égalité, l’accessibilité et la liberté.

Les arts

Nous voyons les arts comme un espace potentiel de transformation, d’éducation et de transcendance. Ils nous permettent d’exercer la curiosité, le sens critique, la capacité de choisir et d’aborder d’autres visions et réalités.

Communautés

Nous comprenons les communautés comme le sentiment du « nous », fluide et multiple, et l’engagement à prendre soin de ce qui est « commun ».

Territoires

Nous voyons les territoires comme des écosystèmes en constante régénération, où différentes communautés – humaines, animales, végétales, minérales, bactériennes, virales, fongiques … – sont liées dans des relations interdépendantes.

Centralités

Nous nous questionnons sur les notions « centre » et « périphérie » ainsi que les frontières entre elles. Tous les lieux ont le potentiel et le droit de se développer et de ne pas être destinés à la secondarisation, l’isolement et l’intériorisation.

Justice

Nous croyons que les personnes doivent être traitées équitablement dans toutes les dimensions de la vie : elles ont le droit à des conditions équitables d’accès au travail et à une participation effective.

Temps

Nous avons une vision critique du temps et de l’hyper-productivité que nous considérons comme importante, comprenant dans le calendrier le temps d’être, d’écouter et de faire, en découvrant les rythmes des différents territoires.

Collaboration

Nous considérons que la création et l’échange de connaissances multiples entre différents secteurs, entités et personnes sont essentiels. Nous défendons une relation non-hiérarchique, éthique, de proximité et de dialogue.

Avenir

Nous contribuons à la construction d’un futur avec une mémoire polyphonique et une imagination sauvage.

Et le bonheur, où est-il ?

Le bonheur est dans la liberté de créer, dans la construction des communautés, dans l’expérience de la diversité, dans la coexistence entre différentes visions du monde, dans la participation de tous, où qu’ils soient.

 

Qui sommes-nous?

Ce groupe de travail informel a vu le jour en 2018, dans le but de penser et démystifier les concepts de «centre» et de «périphérie», de mettre en évidence la masse critique qui existe dans chaque lieu, de partager des idées et des méthodes de travail, de créer une base de soutien entre collègues.

En 2020, l’urgence des réunions du groupe est devenue plus évidente, plus régulière à partir de juin et a commencé à compter avec la participation de plus en plus de structures. Il s’est avéré par conséquent essentiel la rédaction d’un manifeste, qui définit les objectifs et les principes du groupe.

Qui peut adhérer et comment
Toute structure culturelle professionnelle portuguaise qui adhère aux principes du manifeste du groupe et qui s’engage à participer à, au moins, 2/3 des réunions annuelles – qui, en moyenne, sont 9. Il suffit d’envoyer un email et de présenter sa motivation à participer.

Les membres du groupe actuellement: